Du bénévolat pour câliner les chats

Publié le

Amanda se passionne pour le sauvetage des animaux. Elle a conjugué son amour pour les chats avec ses compétences dans le domaine des médias sociaux, et s’est forgé l’activité idéale pour elle en matière de bénévolat. Voici l’histoire caritative d’Amanda.

Collage-2

Du lundi au vendredi, de 9 à 5, je suis consultante pour les médias sociaux chez Apex Public Relations. La fin de semaine, je câline bénévolement les chats au Toronto Animal Services (TAS). Depuis plus de deux ans, j’aide à socialiser les chats pour les préparer à l’adoption : je les caresse, je joue avec eux et je fais le toilettage. Au refuge, l’environnement peut être stressant et, pour des chats plus tendus, ces interactions avec les humains sont source de relaxation. De plus, ils font de l’exercice!

J’ai eu l’inspiration de présenter ma candidature pour un poste de bénévole au Toronto Animal Services, parce que j’ai toujours défendu avec conviction l’adoption d’un animal dans un refuge plutôt que l’achat dans un magasin ou auprès d’un éleveur. Il n’est pas nécessaire d’élever plus d’animaux alors que les refuges sont déjà pleins de merveilleuses bêtes qu’on peut adopter et qui attendent leur foyer permanent! En passant du temps avec les animaux du refuge et en apprenant à connaître leur personnalité unique, j’espère enseigner à d’autres personnes les avantages qu’il y a à choisir, comme nouveau membre de leur famille, un animal qui avait été abandonné. Quel que soit l’animal de compagnie que vous recherchez (sa personnalité, son âge, sa race, sa taille ou sa couleur), il y en a un là pour vous.

En plus de consacrer des heures à câliner de jolis animaux (eh oui, c’est un travail difficile, mais quelqu’un doit bien le faire!), je gère quelques comptes dans les médias sociaux (comme Twitter et Instagram) pour aider à promouvoir les activités du TAS et les animaux qu’on peut y adopter. D’autres bénévoles tiennent des blogues et sont sur les médias sociaux, et c’est vraiment super de voir comment chaque personne y met du sien.

Récemment, j’ai fait quelque chose que je me trouve très chanceuse de pouvoir faire : à mon travail, j’ai pris une journée de congé pour faire du bénévolat. Notre présidente, Linda Andross, m’a expliqué pourquoi l’entreprise donne aux employés cette possibilité extraordinaire :

« Je fais du bénévolat, c’est une partie importante de ma vie, et je veux éduquer et soutenir le personnel d’APEX à cet égard. Tout le monde y gagne : l’entreprise, parce que nos collègues sont heureux et centrés sur la communauté, tandis que ceux-ci ont la chance de quitter leur travail pour une journée afin de participer à quelque chose qu’ils ne seraient peut-être pas en mesure de faire autrement. »

Je pense (et je suis sûre que Linda serait d’accord avec moi) que toutes les entreprises devraient offrir une journée de bénévolat.

Le bénévolat a enrichi ma vie de nombreuses manières; je me sens plus attachée à la ville où je réside et aux gens qui y vivent, et je suis une personne équilibrée ayant une vie et des intérêts qui débordent le cadre de mon travail rémunéré.

Collage-1

***

Toronto Animal Services a récemment conclu un partenariat avec Toronto Cat Rescue pour aider les chats qui sont malades ou qui ont besoin de soins particuliers, ou qui ne s’adaptent pas bien à la vie dans un refuge. En traitant ces chats et en les préparant à l’adoption, ce partenariat donne à ces chats vulnérables une meilleure chance d’être adoptés 

Share This Page

  Share your giving story!

Want to share your insights and be featured on the Giving Life Blog?

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *