Cette campagne est terminée. Apprenez-en plus et faites un don à cet organisme.

Missionnaires de la Consolata (Canada)

Dénomination enregistrée: Missionnaires De la Consolata (Canada) et sa version Consolata Missionaries (Can

Numéro d'entreprise: 849471438RR0001

L’EAU… UN DÉFI !

Campagne terminée 30 juin 2020

Migration Sud-Sud, L’EAU… UN DÉFI !

La migration... On en parle beaucoup. Trop de migrants, pas assez, les avis sont partagés. Pour les uns, une identité nationale mise à mal, pour les autres, un enrichissement assuré. Dans un récent documentaire, « Passage périlleux », Me Louise Arbour, ex-commissaire aux Nations Unies et femme d’exception, nous rappelle que la migration est d’abord Sud-Sud.

Matete-Segama, ville d’accueil

Père Honoré, un missionnaire de la Consolata congolais, en sait quelque chose. À Kisangani, la troisième ville en importance de la République Démocratique du Congo, l’expérience est quotidienne. Des migrants de multiples tribus fuient la violence de la guerre, la violence de la faim, la violence de la pauvreté. Aux portes de la ville, des villages s’inventent, des localités se développent, la sécurité n’a pas de prix.Récemment dépêché à Matete-Segama, à 10 km de Kisangani, il me raconte qu’une population importante y dépose ses maigres bagages. Comment assurer les services de base aux nouveaux arrivants? Comment leur donner à boire?

Le défi de l’eau potable

Les femmes et les enfants doivent marcher une dizaine de kilomètres pour approvisionner leur famille en eau potable. Tentez l’expérience de marcher sur une piste sablonneuse, un bidon dans le dos ou à bout de bras ou un seau rempli d’eau sur la tête… c’est tout un entraînement! Et pour ça, il n’y a pas de médaille, mais plutôt déshydratation, blessures, infections et, trop souvent, viol.

Contribuer à la solution

P. Tsiditeta, mandaté pour y forer un puits, m’a présenté un devis de 13 300 $ : main-d’œuvre, forage, pompe, joints, analyse bactériologique, ciment, fils électriques et j’en passe. Une somme immense pour la jeune municipalité, une fortune pour ces déplacés. Dans le documentaire cité plus haut, Me Arbour nous rappelle notre responsabilité face aux migrants, notre devoir de secourir les personnes frappées par un désastre, l’obligation de tout faire pour qu’il n’y en ait plus. Contribuons à la solution et ensemble permettons à ces déplacés de s’ancrer dans leur nouvelle terre? Les migrants de Segama-Matete comptent sur vous. Des centaines de personnes qui donnent ça fait des centaines de personnes qui ont accès à l’eau potable. Peu importe la grosseur des dons, pourvu qu’ils viennent du cœur. Ensemble, nous pouvons y arriver.

5 000 $ amassés sur 13 300 $

37.5939849624% Complete
0 $
6 650 $
13 300 $
0 jours restants