Une vie entière sans foyer

Publié le

Cette entrée a été contribuée par Katharine Harris, Gérante nationale en chef, Communications et RP pour Aide à l’enfance, au sein de notre série réfugiés, Quittez son foyer : Une série explorant La Crise Internationale des refugiés. La série blog à multiples parties présente des récits de ceux au cœur de l’action ainsi que les démarches d’organismes charitables et de canadiens à travers le pays. Dans ce blogue, nous en apprenons plus sur les difficultés continues qui font obstacle aux plus jeunes citoyens de notre monde tandis qu’ils quittent le seul foyer qu’ils aient jamais connu pour fuir un futur incertain.

Save-the-Children---Giving-Life-Blog

Il y a 60 millions de réfugiés dans le monde à ce jour. Ceci représente 60 millions de personnes arrachées de force à leur foyer à cause de conflits et crises. Pouvez-vous imaginer cette situation? Encore plus choquant : plus de la moitié – plus de trente millions de ces réfugiés – sont des enfants. En Syrie seulement, les enfants constituent 53 pourcent de la population refugiée.

Aide à l’enfance croit que chaque enfant a le droit d’être en bonne santé, d’apprendre, d’être protégé et d’être libéré de la pauvreté. C’est pourquoi nous avons répondu à des crises à travers le monde depuis maintenant près de 100 ans en fournissant sureté, réconfort et support pour les garçons et filles réfugiés ainsi que leurs familles, ce qui a prouvé être transformateur. Nous croyons tous que les enfants devraient avoir une chance égale, peu importe qui ou où ils sont, et faisons ce qui doit être fait pour tous les atteindre.

Pour chacun d’entre nous à Aide à l’enfance il est simplement inacceptable qu’aujourd’hui, en 2016, il y ait toujours des dizaines de milliers d’enfants vivant sans sources de subsistance et services de support fiables, dans des abris inadéquats et sans l’habilité de se sentir en sécurité. C’est pourquoi nous avons lancé une nouvelle campagne globale, « Every Last Child » Jusqu’au dernier enfant. Nous utilisons nos résultats existants pour aider davantage de garçons et filles et pour atteindre les enfants qui sont le plus vulnérables. Dans plusieurs cas, ce sont les réfugiés et les enfants déplacés, c’est pourquoi nous participons à la Journée mondiale des réfugiés de la Coalition Humanitaire. La journée mondiale des réfugiés est le 20 juin, un jour où nous demandons au gens de ce monde – incluant les canadiens bien comme vous – de s’engager à faire davantage pour les 30 millions d’enfants réfugiés et déplacés à travers le monde.

Enfants réfugiés

Imaginez être forcés de fuir votre foyer à cause de violence avec que seulement quelques biens et aucunes garantie de votre sureté. Pour plusieurs d’entre nous au Canada, c’est difficile à imaginer. Mais même si ça ne se produit pas ici au Canada, ça n’indique en rien que ça ne se produit pas. Pour illustrer cette réalité, nous avons créé deux courts vidéos, filmés avec deux années de différence. Ils s’intitulent « The Most Shocking Second A Day » La seconde la plus choquante de la journée et « Still the Most Shocking Second A Day » Toujours la seconde la plus choquante de la journée. Ils ne sont pas faciles à visionner, mais nous démontrent ce que la vie en tant qu’enfants réfugiés implique.

Saviez-vous que le déplacement moyen est maintenant de 17 ans? C’est une enfance entière. Imaginez grandir sans un foyer stable, un accès limité à des services médicaux et un accès limité à l’éducation. C’est une réalité à laquelle 30 millions d’enfants font face aujourd’hui et ceci doit cesser.

Le regard du monde fut capturé par les photos troublantes du corps d’Alan Kurdi, minuscule et sans vie sur une plage en Turquie. Il se trouva immobilisé par les scènes d’enfants émaciés dans la ville de Madaya, mourants de faim devant nos yeux. Mais pour toutes les images que nous voyons et qui appellent à l’action, des millions d’histoires restent inconnues. Nous devons faire mieux. Nous leur devons mieux.

Save-the-Children---5

Que pouvons-nous faire

L’urgence de la crise des réfugiés à travers le monde n’a jamais été aussi grande. Nous témoignons des plus hauts taux de déplacements depuis la deuxième guerre mondiale. Notre incapacité à aider les enfants réfugiés dans le passé n’a jamais été aussi évidente – Alan Kurdi et Madaya ne sont seulement que quelques rappels récents. Il n’est cependant jamais trop tard pour entreprendre le mouvement de protection des enfants du monde – tous les enfants.

Save-the-Children---Image-2

Nous avons vu tant de générosité et de compassion de la part des canadiens envers les réfugiés syriens qui se sont rétablis ici. Aide à l’enfance demande également que les canadiens voient la Journée mondiale des réfugiés comme une opportunité pour appuyer les millions d’enfants réfugiés et leurs familles qui n’atteindront jamais le canada ou n’aurons jamais l’opportunité de bâtir leurs vies ici.

Aide à l’enfance est au premier rang mondial comme organisme pour enfants, livrant des programmes et améliorant leurs vies dans plus de 120 pays à travers le monde. Nous sauvons des vies d’enfants. Nous nous battons pour leurs droits. Nous les aidons à atteindre leur potentiel. Nous croyons que tous les enfants ont le droit de survivre, d’apprendre et d’être protégés et nous ferons ce qui est nécessaire pour atteindre tous les enfants jusqu’au dernier. Rejoignez-nous dans notre requête d’un nouveau accord global pour les enfants réfugiés.

Pour en apprendre davantage à propos de Aide à l’enfance Canada ou pour faire un don, veuillez visiter leur page profil d’organisme de bienfaisance >>

 

 

 

Share This Page

  Share your giving story!

Want to share your insights and be featured on the Giving Life Blog?

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *