ASSOCIATION QUÉBÉCOISE DE SPORTS POUR PARALYTIQUES CÉRÉBRAUX

Dénomination enregistrée: ASSOCIATION QUÉBÉCOISE DE SPORT POUR PARALYTIQUES CÉRÉBRAUX

Numéro d'entreprise: 140883653RR0001

NOTRE MISSION

L’Association québécoise de sports pour paralytiques cérébraux (AQSPC) est un organisme à but non lucratif qui a pour mission la promotion, le développement et le soutien du sport et de l’activité physique pour les personnes ayant une blessure cérébrale et autres déficiences physiques apparentées, afin d’améliorer leurs conditions de vie. Elle est l’organisme de régie du Québec pour la boccia, discipline paralympique.

NOTRE VISION

Devenir une référence auprès de tous les publics en visant l’excellence en accessibilité universelle du sport pour les  athlètes ayant une blessure cérébrale et autres déficience physiques apparentées.

 NOS VALEURS

L'accessibilité universelle, le respect de la différence, l'équité, la persévérance et le plaisir dans la pratique sportive à tous les niveaux de performance, la santé et la sécurité des participants. 

Bref historique

L’AQSPC a été mise sur pied en 1989 par un comité de bénévoles suite à l’annonce de la division montréalaise de l’Association de paralysie cérébrale du Québec inc. (APCQI), faisant mention que le sport ne faisait plus partie de ses priorités.  Ce comité, convaincu de l’importance du sport et de l’activité physique accessible pour tous, était formé de 9 personnes, dont 3 athlètes atteints de paralysie cérébrale. En 1990, le Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport annonce qu’il reconnaît l’AQSPC à titre de fédération sportive. Le mandat de l’Association était d’améliorer la condition de vie des personnes ayant une blessure cérébrale par la mise en place de programmes d’activités sportives adaptées. Après la décision du ministre, nous sommes devenus aussi l’organisme de régie pour les disciplines à finalité paralympique concernant notre clientèle. 

Au cours des vingt-cinq dernières années, l’AQSPC s’inscrit comme un incontournable dans le développement du boccia au Québec et sa situation est enviable.  Nous sommes, entre autres, la province où le nombre d’athlètes, de bénévoles, d’arbitres et de clubs est le plus important au Canada. Chaque année, nous multiplions nos activités de démonstration et de recrutement dans le but d’augmenter le bassin de joueurs qui pratiquent le boccia et de rejoindre de plus en plus de jeunes pour qui la pratique sportive était, à première vue, impossible. 

Le boccia un sport unique

Cette discipline est actuellement pratiquée dans plus de cinquante pays. Au Canada, le boccia a fait son apparition en 1993. Depuis, cette discipline n’a cessé de gagner en popularité. Au Québec, ce sport est actuellement pratiqué par plusieurs centaines de personnes dans plus de quatorze régions de la province, nous sommes les leaders du boccia au Canada.

Le boccia se pratique à l’intérieur. Il consiste lancer des balles de cuir sur une surface de jeu mesurant 6 par 12,5 mètres. Il se joue individuellement et en équipe. Chaque joueur ou équipe dispose alors de 6 balles qu’il doit placer le plus près possible de la balle blanche (cochonnet). Même si la majorité des joueurs arrive à propulser leur balle manuellement, il est possible, pour les joueurs ayant un déficit important de coordination motrice, d’utiliser une rampe. Chaque joueur a un assistant sportif, qui a pour rôle de fournir les balles à l’athlète ou encore de bouger la rampe.  L’assistant sportif doit en tout temps être dos au jeu et aucune communication verbale ou signée n’est permise; Il est un outil technique humain.    

 Le boccia étant une discipline spécifiquement réservée aux athlètes ayantune blessure cérébrale et autre déficience physique apparentée, l’AQSPC et l’Association canadienne de sport pour paralytiques cérébraux (ACSPC) sont les seules instances identifiées pour gérer, encadrer et régir cette discipline aux plans provincial et canadien. Le Québec peut compter sur des représentants actifs au sein des instances canadiennes : conseil d’administration, entraîneurs, arbitres, classificateurs, comité technique de hautes performances, sans compter tous les comités ponctuels formés qui visent à bonifier la place du boccia sur les scènes canadienne et internationale.

Il est important de prendre en considération que les entraîneurs, les arbitres et les assistants sportifs sont majoritairement des bénévoles et qu’ils sont souvent les parents des athlètes.  

Le boccia c'est la richesse du sport; vivre la victoire, absorber la défaite, ressentir de la fierté, avoir un sentiment d'appartenance, côtoyer des champions, se projeter dans l'avenir avec ambition plus riche que jamais.  

Ce que disent les gens

"Le boccia c'est la richesse du sport; vivre la victoire, absorber la défaite, ressentir de la fierté, avoir un sentiment d'appartenance, côtoyer des champions, se projeter dans l'avenir avec ambition plus riche que jamais. "

— Notre équipe

Pour en savoir davantage sur cet organisme de bienfaisance

AQSPC

4545 AV. PIERRE-DE COUBERTIN

MONTREAL, QC , H1V 3R2

jmalo@sportpc.qc.ca

Visitez notre site Web