Orchestre national de jazz

Dénomination enregistrée: Orchestre National de Jazz

Numéro d'entreprise: 811707173RR0001

Orchestre national de jazz

Après plus d’un siècle de développement et d’innovation ininterrompus, le jazz a acquis de haute lutte ses lettres de noblesse. Pour défendre une forme d’art reconnue mondialement comme l’une des plus représentatives, des plus inventives ainsi que rigoureuses du XXe siècle, la création d’un grand orchestre de jazz en ce pays était primordiale.

Créé en 2012, l’Orchestre national de jazz de Montréal (ONJ) est un ensemble à géométrie variable unique au Canada qui réunit des chefs d'orchestre et des instrumentistes du plus haut calibre. Sa mission : commander, présenter et enregistrer des œuvres nouvelles, interpréter des pièces tirées du répertoire mondial, inviter les plus grands artistes nationaux et internationaux, et sensibiliser le public quant à l'apport et l'importance du jazz dans la culture musicale. 

Depuis sa fondation l’ONJ a donné plus de cinquante concerts, réalisé deux CD et collaboré avec plus d’une centaine des meilleurs musiciens de jazz nationaux et internationaux, entre autres Oliver Jones à la Maison symphonique en 2016 (FIJM), le chef d’orchestre autrichien Mathias Rüegg en 2015 au Festival de Lanaudière, le saxophoniste-compositeur norvégien Bendik Hofseth au printemps 2018 à L’Astral, et Diane Dufresne cet été pour le 40e anniversaire du Domaine Forget.

Doublement récompensé en 2018 par le Conseil québécois de la musique (Disque de l’année - Jazz, Under the Influence suite, de Christine Jensen; Concert de l’année - Jazz, John Hollenbeck avec Theo Bleckmann au FIJM), l’ONJM est finaliste en 2019 pour deux autres prix Opus, soit Concert de l’année pour Les Chants du Phoenix de Mireille Boily, et Concert de l’année pour Les 40 ans du Domaine Forget avec Diane Dufresne.

Ce que disent les gens

"On connaissait le talent d’arrangeuse de Christine, mais, cette fois, c’est la compositrice qui atteint un nouveau sommet de plénitude et de maturité aidé par la présence féminine, émotive et inspirée de la chanteuse Sienna Dahlen, captivante. "

— Ralph Boncy , Apprenez-en davantage

"Bien qu’elle soit « sous influence » de ses maîtres, l’écriture de Christine Jensen s’en affranchit davantage en proposant un langage qui lui est propre, sans rompre pour autant avec l’esthétique du big band contemporain. Du souffle !"

— Alain Brunet, Apprenez-en davantage

"Pour ce programme double, Oliver Jones retrouvait la puissante machine de l’Orchestre national de jazz de Montréal, sous la direction de Christine Jensen. Digne des belles années de Gordon Jenkins, l’Alliance du maître et des souffleurs fut réussie."

— Christophe Rodriguez, Apprenez-en davantage

"Nous avons entre les oreilles une œuvre riche et diversifiée, puisant dans plus d’un siècle de référents musicaux, travail d’intégration comparable aux meilleures propositions pour grand orchestre de jazz écrites au cours des dernières décennies. "

— Alain Brunet, Apprenez-en davantage

"TOP JAZZ 2015"

— Alain Brunet, Apprenez-en davantage

Pour en savoir davantage sur cet organisme de bienfaisance