Sur la voie de la guérison et de l’autosuffisance

Publié le

Pleins feux sur les œuvres caritatives : Ce billet nous a été fourni par Steve Teekens, directeur général de Na-Me-Res (Native Men’s Residence — résidence pour hommes autochtones), pour notre série Pleins feux sur les œuvres caritatives.

Sweatlodge

Au sein de la population de sans-abri de Toronto, les Autochtones sont surreprésentés et comptent parmi les membres les plus visibles de notre communauté. Ils sont trop souvent victimes de la violence qu’ils subissent ou s’infligent à eux-mêmes, ils sont en mauvaise santé et ils commettent des infractions à la loi. Beaucoup d’entre eux s’automédicamentent et sont dépendants à l’égard de l’alcool, des médicaments non prescrits et des drogues de rue. Certains vivent ainsi parce qu’ils ont des besoins spéciaux, mais il y a également d’autres facteurs. En tant qu’organisme autochtone, Na-Me-Res est particulièrement conscient de l’impact des facteurs contributifs sur les plans social et culturel, notamment les effets intergénérationnels de la colonisation et les séquelles du syndrome des internats.

Men's-ShelterLa vocation de notre refuge de 63 lits est d’héberger une partie de ces hommes autochtones qui vivent tant bien que mal dans la rue, et de satisfaire leurs besoins. Notre objectif est de réduire le nombre de sans-abri, et aussi d’empêcher des hommes plus vulnérables de le devenir en leur donnant les outils favorisant la responsabilisation, l’autonomie et l’indépendance économique. Nous travaillons en vue de donner de solides assises à nos clients sur la voie de la guérison et de l’autosuffisance.

Citons en exemple M. Easter, un membre de la nation crie Mosakahiken. Habitant à Thunder Bay, il est venu à Toronto pour changer de décor. Au moment de son déménagement, il buvait beaucoup et cela avait affecté sa santé. Il perdait la vue à cause de son diabète non traité, mais l’absence de système de soutien local et son manque de connaissance de la ville et de ses services ont fait en sorte qu’il s’est retrouvé hospitalisé pendant trois semaines. Après son hospitalisation, on l’a éventuellement aiguillé vers nous, à Na-Me-Res.

Lorsque M. Easter est arrivé à notre refuge d’urgence, il a immédiatement été orienté vers l’équipe de notre programme Mino Kaanjigoowin à cause de ses graves problèmes de santé et de ses handicaps intellectuels. Grâce à un soutien intensif et global, il a pu perdre du poids et bien contrôler son diabète. Le programme Mino Kaanjigoowin compte sur une équipe soignante multidisciplinaire comprenant des aînés et des enseignants, des professionnels de la santé, des préposés au soutien des clients ainsi qu’un soutien dans la communauté, afin de répondre aux besoins complexes de nos clients.

Aujourd’hui, près d’un an après son arrivée à Toronto, M. Easter est sur le point de déménager dans une unité de logement abordable où il vivra de façon autonome, mais il pourra compter sur le soutien continu de l’équipe de Mino Kaanjigoowin. Avant d’être aiguillé vers Na-Me-Res, M. Easter n’avait aucun système de soutien alors qu’il était dans une nouvelle ville. Maintenant, il se sent entouré de gens qui se soucient de lui.

drumgroup

M. Easter n’est qu’un exemple des réussites dues à notre travail. Auprès des gens de la rue, nous sommes réputés pour la qualité des soins que nous fournissons aux clients de notre refuge pour hommes, pour notre maison de transition et pour nos services de sensibilisation et de soutien. Nous espérons continuer à aider les sans-abri à surmonter les obstacles qui ont contribué à leurs difficultés et à leur itinérance. Notre objectif est d’aider les gens à trouver un logement, à le conserver, et à faire des études pertinentes afin de pouvoir décrocher un emploi permanent, ce qui leur permettra d’être des membres actifs de la société.

Collage

 

Na-Me-Res (Native Men’s Residence) est un organisme communautaire aux pratiques exemplaires et responsables pour la conception et la prestation de programmes et de services inclusifs, communautaires et adaptés à la culture des Autochtones, et qui tiennent compte de l’ensemble des besoins de la population des sans-abri autochtones de Toronto. Pour en savoir davantage au sujet de Na-Me-Res, consultez la page présentant le profil de cet organisme >> 

Share This Page

  Share your giving story!

Want to share your insights and be featured on the Giving Life Blog?

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *