Imaginez un enfant sans habit de neige

Publié le

Pleins feux sur les œuvres caritatives : Ce billet nous a été fourni par Margaret Armour, coordonnatrice du financement du Fonds Habineige, pour notre série Pleins feux sur les œuvres caritatives.

Une autre journée glaciale à Ottawa, la capitale nationale. Pour bien des gens, il peut sembler évident que nos enfants doivent être vêtus convenablement pour affronter les conditions hivernales difficiles. Mais qu’en est-il si le seul manteau qui fait encore est un coupe-vent léger? Et qu’il est impossible d’acheter un nouveau manteau d’hiver, car le budget est serré et qu’on doit payer le loyer la semaine suivante? Pour de nombreuses familles de la région d’Ottawa-Gatineau, ces questions hypothétiques sont une dure réalité. Le fond habineige est là pour aider.

Snowsuit1

Chaque parent veut ce qu’il y a de mieux pour son enfant. Étant moi-même parent, je ne peux m’imaginer à quel point ce serait difficile si je ne pouvais pas fournir à mes enfants les produits de première nécessité. Offrir un habit de neige à un enfant dans le besoin est un geste simple pour beaucoup d’entre nous, mais qui a un impact durable sur l’enfant et sa famille. Il procure de la chaleur lorsque c’est nécessaire — c’est comme si nous serrions dans nos bras une personne dans le besoin!

Malheureusement, nous savons que la pauvreté existera probablement toujours. Notre travail au Fonds Habineige n’est qu’une petite contribution que nous pouvons apporter à nos concitoyens afin de leur faciliter quelque peu la vie et de les garder un peu plus au chaud. Notre mission et notre impact visent spécialement les enfants vulnérables. Un jeune enfant ne peut être tenu responsable de la situation financière de sa famille, mais il en subit inévitablement et directement les conséquences. De toute évidence, donner un habit de neige à un enfant offre l’avantage de le garder au chaud et au sec. Mais il y a tant d’autres éléments à prendre en considération. Non seulement l’enfant, mais la communauté dans son ensemble en retireront beaucoup d’avantages indirects.

Un enfant convenablement vêtu pour les hivers canadiens sera capable de s’intégrer aux autres enfants et de profiter des plaisirs simples de l’hiver. Imaginez la joie de cet enfant lorsqu’il fait un bonhomme de neige dans la cour de l’école durant la récréation. Un habit de neige gardera un enfant au chaud et en santé. Aussi il manquera moins souvent l’école et les activités à cause de la maladie, et il grandira en sachant que sa famille et sa communauté prennent soin de lui.

Nous sommes privilégiés de vivre dans un pays d’abondance et Ottawa est considérée comme une ville très riche. Trop souvent nous avons tendance à oublier que, dans chaque communauté, des gens vivent sous le seuil de la pauvreté et ont peine à joindre les deux bouts. Pour beaucoup d’entre nous, il est difficile d’imaginer qu’il pourrait y avoir des familles (peut-être même nos propres voisins) qui vivent sous le seuil de la pauvreté. Nous faisons quelquefois des suppositions au sujet du style de vie et blâmons les autres pour leurs malheurs. Mais tout le monde peut perdre son emploi ou être victime d’une réorganisation au travail; des conjoints peuvent se séparer; et la maladie peut frapper à tout âge. Tous ces facteurs peuvent faire en sorte que les gens traversent des périodes très difficiles — et fréquemment les enfants sont impuissants dans de telles situations.

Nous espérons que les enfants que nous pouvons aider aujourd’hui mèneront des vies heureuses, saines et productives. Et qu’un jour ils se montreront généreux à leur tour et feront quelque chose pour la communauté. Il y a un effet d’entraînement et un impact en ce qui a trait aux dons, nous en sommes témoins quotidiennement.

Les paroles des anciens « enfants du Fonds Habineige », c’est ce qui nous permet de continuer

Pour notre travail, nous recevons régulièrement des commentaires de la part de donateurs, mais les meilleurs proviennent d’anciens « enfants du Fonds Habineige » : des adultes qui, dans leur enfance, étaient clients du Fonds Habineige et qui sont maintenant en mesure de redonner à la communauté. Parmi d’autres histoires concernant d’anciens « enfants du Fonds Habineige », il nous vient à l’esprit celle-ci :

L’année dernière, nous avons été contactés par une entreprise désireuse de mener pour nous une activité de collecte de fonds. L’entreprise avait de grands projets et nous étions enthousiasmés à la perspective de recueillir des dons significatifs pour notre organisation. Nous nous demandions pourquoi Le Fonds Habineige avait été choisi comme organisme de bienfaisance. L’organisatrice nous a raconté son histoire. Toute petite, elle était arrivée à Ottawa avec sa soeur et sa mère. Sa mère, monoparentale, occupait plusieurs emplois afin de joindre les deux bouts. L’organisatrice a décrit sa première visite à notre dépôt, vers l’âge de 8 ans, avec sa soeur. L’excitation d’essayer un magnifique habit de neige tout neuf est une expérience que, nous a-t-elle dit, elle n’oublierait jamais. Elle a mentionné la gentillesse et le respect qu’on a témoigné à sa mère, la patience manifestée pendant que sa soeur et elle choisissaient soigneusement leur propre habit de neige, la dignité et la joie qu’elle a ressenties lorsqu’elles sont parties. Près de 30 ans plus tard, elle avait enfin la chance de remercier en organisant pour nous une collecte de fonds très fructueuse.

Des histoires comme celle-ci nous rappellent à tous pourquoi nous sommes ici, et comment un simple geste de gentillesse peut changer les choses et réchauffer le cœur de quelqu’un.

Snowsuit-Volunteers

Share This Page

  Share your giving story!

Want to share your insights and be featured on the Giving Life Blog?

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *